Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut

Site web lié à l'Église Orthodoxe, «Spiritualité Orthodoxe» a été réalisé par une fidèle, avec la bénédiction de la Métropole Orthodoxe Roumaine en France. Il se réfère aussi à la théologie développée par l'Eglise orthodoxe Copte, avec laquelle l'auteur a un lien spirituel.


Vivre en Christ

Des éléments clés de la vie spirituelle chrétienne orthodoxe vous sont présentés sur cette page. Vous trouverez des développements sous forme d'articles, des textes des pères de L'Eglises, des conseils, des prières chrétiennes et bien d'autres ressources dans les sections qui sont proposées dans les onglets du menu à gauche.
Si vous souhaitez avoir une vue générale du contenu du site, consultez le plan.
Pour les mises à jour du site vous pouvez consulter la page nouveautés.

Anges de Dieu
Anges de Dieu - Spiritualité Orthodoxe ©

Théologie du mystère et ascèse

Les vérités dogmatiques font partie de l'expérience de vie de l'Église orthodoxe qui les fixe en formulations pour conserver le contenu de la foi. Néanmoins elle privilégie l'expérience mystique, théologie du mystère qu'on ne connaît que par révélation et participation à Dieu, dans la méditation des saintes écritures, la prière et la contemplation silencieuse.

Pour réussir à se tourner vers le divin, parcourir ce chemin qui nous transforme et s'approcher de Dieu, il faut vivre aussi les ascèses de purification du corps et du coeur. Selon la parole du Seigneur Jésus-Christ:
"Celui qui tient à sa vie la perd, et celui qui déteste sa vie (psuché en grec) dans ce monde la gardera pour la vie éternelle (zoé en grec). Si quelqu'un veut me servir, qu'il me suive, et là où moi, je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un veut me servir, c'est le Père qui l'honorera." Jean 12,25-26.
Ainsi études, prières et ascèses se soutiennent mutuellement dans l'amour du Christ. C'est par le fils, c'est à dire le Verbe qu'on connait Dieu d'essence divine inexprimable: "Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, personne ne vient au Père que par moi". Jean 14,6.

A ceci s'ajoute l'iconologie: l'Orthodoxie enseigne que le Fils de Dieu s'est rendu visible par son visage humain, c'est-à-dire que Jésus-Christ est Dieu-Homme. Voici pourquoi, les chrétiens orthodoxes, tout en adorant Dieu, vénèrent les icônes pour vivre la vérité contenue dans le saint Evangile selon Jean, où il est dit:
"Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe? Celui qui m'a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire, toi: «Montre-nous le Père!»" Jean, 14, 8-9.

Mère de Dieu
Spiritualité Orthodoxe ©

La Mère de Dieu et toujours Vierge Marie, plus vénérable que les chérubins et plus glorieuse incomparablement que les séraphins, qui sans tache enfanta Dieu le Verbe.

Verbe de Dieu
Spiritualité Orthodoxe ©

Le Verbe de Dieu, "Jésus-Christ notre Seigneur, Lui qui, à cause de son surabondant amour, s'est fait cela même que nous sommes afin de faire de nous cela même qu'Il est". Saint Irénée de Lyon.

Retour au menu

Les saintes écritures et l'Église corps du Christ

En ce qui concerne les saintes écritures qu'utilisent les orthodoxes: les chrétiens ont reçu en héritage la Bible des Septantes (ou LXX), une traduction en langue grecque de livres hébraïques, qui a été entreprise au début du 3ème siècle avant Jésus-Christ. Adoptée par les premiers chrétiens, les Pères apostoliques en particulier, elle est d'un grande importance pour le Chrétien, car tout le vocabulaire théologique et liturgique de l'Église en est issu, en particulier des psaumes qui sont aussi récités tels quels. La Septante bible orthodoxe

La Parole
Spiritualité Orthodoxe ©

Le Christ n'a pas demandé que des lois soient formulées, néanmoins le besoin d'équilibre entre la foi et l'action a conduit l'Église à fixer des règles et des normes pour réguler la vie ecclésiale afin d'assurer l'ordre du cheminement pour le Royaume de Dieu. Les fondements de la vie de l'Église sont donc l'Écriture Sainte: l'Ancien Testament et surtout le Nouveau Testament. Cette vie ecclésiale s'est organisée d'abord autour des Apôtres et enfin autour de leurs successeurs. Mais l'Église, corps du Christ, c'est avant tout chaque baptisé, tourné vers Dieu qui vit en vérité selon l'Évangile:
"Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des exilés; mais vous êtes concitoyens des saints, membres de la maison de Dieu. Vous avez été construits sur les fondations constituées par les apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre de l'angle." Ephésien 2, 19-20.
Cela veut dire que toute la plénitude de l'Église appartient à chacun de ses fidèles et que l'Église est l'ensemble des fidèles.

On peut consulter au sujet de l'Église, la page Réflexions sur l'Église ou le Pasteur d'Hermas, texte considérés comme orthodoxe et qu'on lisait dans les Églises primitives; la vision III 2-7: PDF

Retour au menu

La Sainte Trinité

Icône de la Trinité de Roublev
Icône de la Trinité de Roublev

Dieu, le Père, n'est pas représenté en iconographie, si ce n'est qu'au travers "l'hospitalité d'Abraham" de l'icône d'Andreï Roublev, préfiguration de la Sainte trinité dans l'ancien testament : Père, Fils et Saint-Esprit, Trinité consubstantielle et indivisible, Dieu unique en trois personnes ou hypostases qui partagent une même essence.
Comme le Verbe, l'Esprit Saint est antérieur à la création: "Que le Verbe, c'est-à-dire le Fils, fût depuis toujours avec le Père, nous l'avons amplement montré. Mais la Sagesse, qui n'est autre que l'Esprit, était également auprès de lui avant toute création."Saint Irénée de Lyon - Traité contre les hérésies, livre 4, partie 2. 1.

Transfiguration
Spiritualité Orthodoxe ©

D'autre part, la théologie orthodoxe distingue clairement le créé et l'incréé. Dieu est Celui qui est incréé. Il intervient dans le monde, sanctifie et divinise la créature, à travers ses énergies incréées: la lumière de la Transfiguration sur le Mont Thabor est non-créée. Saint Grégoire Palamas (14èmesiècle) fut un des Pères qui enseigna cette doctrine orthodoxe de la grâce. Il aborda la question de l'absolue transcendance et incommunicabilité de l'Essence divine mais la possible participation de l'être humain aux Energies divines, dès ici-bas, par l'opération de la Grâce divine incrée, pour sa déification.

En ce qui concerne l'Essence divine inexprimable, reprenant les mots de Denis l'Aréopagite:
"Nous disons donc que la cause de toutes choses, et qui est au delà de tout, n'est pas sans essence, ni sans vie, ni sans raison, ni sans intelligence et qu'elle n'est pas un corps. Elle n'a ni forme, ni figure, ni qualité, ni quantité, ni masse. Elle n'est dans aucun lieu. Elle n'est pas vue et on ne peut la saisir par les sens. .... Nous élevant plus haut encore, - nous disons que cette cause n'est ni âme, ni intelligence, qu'elle n'a ni imagination, ni opinion, ni définition, ni pensée (discursive), qu'elle n'est ni parole, ni pensée (intuitive). ... On ne peut la saisir par l'intelligence. Elle n'est ni science, ni vérité, ni royauté, ni sagesse. ... Elle n'est rien de ce qui n'est pas, rien de ce qui est. .... Elle n'est ni ténèbre, ni lumière, ni erreur, ni vérité. On ne peut d'elle absolument rien affirmer, ni nier." Traité de la Théologie Mystique (Vue Apophatique).

Retour au menu

L'économie du Verbe et du Saint Esprit

Mais par son Verbe "engendré et non créé" et son Esprit Saint "qui procède - ou jaillit - du Père" et dont l'économie est conjointe, Dieu se manifeste à sa créature

theophanie
Spiritualité Orthodoxe ©

Jésus-Christ est vrai Dieu-vrai Homme en une seule personne. Il est douée de deux volontés: divine et humaine, deux libertés et deux énergies, unies totalement et sans confusion. Il est allé jusqu'au bout de sa condition humaine et Il lui a rendu son immortelle dignité originelle: "Par la mort Il a vaincu la mort". La puissance de l'union divino humaine se manifeste dans la Résurrection.

Le Christ a donc accompli l'économie dans la chair, ayant obéi au Père jusqu'à la mort sur la croix, en ressuscitant, en étant enlevé aux cieux et en siégeant à la droite du Père. Entré une fois pour toute dans le sanctuaire, en précurseur pour nous, il a obtenu une réconciliation éternelle. Hébreux 9,12; 6,20.
Mais la promesse de Dieu de vivre avec Lui la relation d'amour des enfants, s'est réalisée le jour de la Pentecôte, c'est là l'économie qui a été accomplie pour toute l'humanité par l'Esprit Saint. Père Matta-El-Maskine 1, dans La Communion d'Amour.

D'après Saint Paul: "L'Amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné". Romain 5,5. "...Car vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu l'Esprit d'adoption, par lequel nous crions Abba, c'est-à-dire, Père. C'est ce même Esprit qui rend témoignage avec notre esprit que nous sommes enfants de Dieu." Romain 8, 16.
L'esprit est "pneuma" (grec) dans les deux cas. Dieu ayant insufflé un pneuma à l'homme (Genèse 2-7, 6-17), le pneuma dans l'homme est bien celui de l'homme, et c'est cette pneumatisation qui permet sa divinisation. C'est le semblable qui peut voir le semblable, l'esprit qui peut voir l'Esprit.
L'Orthodoxie se fonde donc sur une antropologie tripartite qui considère, dans l'unité de l'homme: le corps "soma", l'âme"psuché" et l'esprit "pneuma".

Retour au menu

Divinisation de l'homme et vie éternelle

pentecôte
Atelier le Roseau ©

Selon Saint Irénée de Lyon: "Par lui-même, en effet, l'homme ne pourra jamais voir Dieu mais Dieu, s'il le veut, sera vu des hommes, de ceux qu'il veut, quand il veut et comme il veut. Car Dieu peut tout : vu autrefois par l'entremise de l'Esprit selon le mode prophétique, puis vu par l'entremise du Fils selon l'adoption, il sera vu encore dans le royaume des cieux selon la paternité, l'Esprit préparant d'avance l'homme pour le Fils de Dieu, le Fils le conduisant au Père, et le Père lui donnant l'incorruptibilité et la vie éternelle, qui résultent de la vue de Dieu pour ceux qui le voient.

Car, de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, de même ceux qui voient Dieu sont en Dieu et participent à sa splendeur. Or vivifiante est la splendeur de Dieu. Ils auront donc part à la vie, ceux qui voient Dieu. Tel est le motif pour lequel Celui qui est insaisissable, incompréhensible et invisible s'offre à être vu, compris et saisi par les hommes : c'est afin de vivifier ceux qui le saisissent et qui le voient. Car, si sa grandeur est inscrutable, sa bonté aussi est inexprimable, et c'est grâce à elle qu'il se fait voir et qu'il donne la vie à ceux qui le voient. Car il est impossible de vivre sans la vie, et il n'y a de vie que par la participation à Dieu, et cette participation à Dieu consiste à voir Dieu et à jouir de sa bonté."
Traité contre les hérésies, livre 4, partie 2. 1.

Retour au menu

Les dons du Saint Esprit, la vraie prière spirituelle...

Le Saint esprit comme une colombe
Spiritualité Orthodoxe ©

Saint Macaire le Grand nous explique quels sont les véritables dons du Saint-Esprit et comment ils s'obtiennent : "Lorsque quelqu'un s'approche du Seigneur, il faut d'abord qu'il se fasse violence pour accomplir le bien, même si son coeur ne le veut pas, attendant toujours sa miséricorde avec une foi inébranlable; qu'il se fasse violence pour aimer sans avoir d'amour, qu'il se fasse violence pour être doux sans avoir de douceur, qu'il se fasse violence pour être compatissant et avoir un coeur miséricordieux, qu'il se fasse violence pour supporter le mépris, pour rester patient quand il est méprisé, pour ne pas s'indigner quand il est tenu pour rien ou déshonoré, selon cette parole : " Ne vous faites pas justice à vous-mêmes, bien-aimés" (Rm 12,79). Qu'il se fasse violence pour prier sans avoir la prière spirituelle.
Quand Dieu verra comment il lutte et se fait violence, alors que son coeur ne le veut pas, il lui donnera la vraie prière spirituelle, il lui donnera la vraie charité, la vraie douceur, des entrailles de compassion, la vraie bonté, en un mot il le remplira des dons du Saint-Esprit." Dans Homélies spirituelles, 79,3 (Spiritualité Orientale 40, p.224-225).
On peut lire au sujet de l'acquisition de l'Esprit Saint, Saint Antoine le Grand:
lettre VIII

Retour au menu

Suivre Jésus-Christ

Christ pantocrator
Christ Pantocrator Sinai 6ème siècle

L'appel des disciples par le Christ se retrouve tout au long de l'Évangile; c'est un appel encore vivant de nos jours, par la présence du Christ invisible dans ce monde: "Et voici, je suis toujours avec vous jusqu'à la fin du monde." Matthieu 28:18.
Il dépend de chacun de répondre à cet appel et de suivre le Christ avec sincérité et pas seulement en apparence, car "Il demande de nous un coeur intégralement donné".

Voici des éléments de réflexion pour suivre Jésus-Christ, en revivant avec Lui dans un chemin conscient et personnel, les étapes de la préparation de sa venue dans ce monde, de son parcours jusqu'à la Croix et la Résurrection, ainsi que de l'économie de l'Esprit saint: la page avec un tableau synthétique des grandes fêtes.

Retour au menu

*
****
*

Notes du texte - le retour à votre lecture se fait en cliquant sur le chiffre:
1. Père Matta El-Maskîne, higoumène de l'Eglise chrétienne orthodoxe copte, moine, ascète et érudit fut le père spirituel du monastère de Saint-Macaire Le Grand en Egypte sa vie et son oeuvre.

*
****
*

Ce site est à but non lucratif et personnel, il est développé et administré par une fidèle de l'Église Orthodoxe. Il se réfère à l'Eglise orthodoxe canonique mais aussi à l'Eglise orthodoxe Copte, avec laquelle l'auteur a un lien spirituel; en gardant toutefois à l'esprit que l'Eglise est le Corps du Christ et englobe tous les fidèles qui vivent l'Evangile en Esprit et en Vérité.

L'auteur tient aussi à exprimer que la théologie développée sur ce site n'est pas un dogme fermé qui se veut exclusif et rejette toute autre possibilité d'accès au divin.
L'humilité spirituelle, requière prudence, douceur et tempérance, et ne se permet pas de critiquer par ignorance, juger ou stigmatiser les autres religions.
Que chacun se sente libre de visiter ce site sans se sentir jugé et en retire les éléments qui peuvent l'éclairer sur son chemin et l'inspirer.
Jésus dit en Jean 10,16 :"J'ai d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos et celles-là aussi, il faut que je les mène ; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau et un seul berger."

site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Pour toute reproduction merci de consulter les Mentions légales et Droits d'Auteur © ici