Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut



Retour vers la section Etudes - Cycle liturgique

ICI


Ascension du Seigneur ou Glorification du Christ: Réjouissons-nous car le Christ nous a fait siéger avec lui dans les cieux et nous a préparé la demeure bienheureuse qu'il avait promise - date mobile: 40 jours après Pâques (jeudi de l'ascension).

L'Ascension de Jésus-Christ

Tropaire de l'ascension, ton 4
Tu es monté au ciel en gloire, ô Christ notre Dieu! Tu as rempli de joie tes disciples par la promesse du saint Esprit! Ta bénédiction l'a rendu manifeste: c'est Toi, le Fils de Dieu, et le Libérateur du monde!

Kondakion de l'ascension, ton 6:
Ayant accompli en notre faveur ton oeuvre de salut, après avoir uni les cieux et la terre, et les hommes avec Dieu, dans la gloire, ô Christ notre Dieu, Tu montas vers le ciel sans pour autant nous délaisser; mais restant toujours parmi nous et disant à ceux qui conservent ton amour: "Je suis toujours avec vous, et personne à jamais ne peut rien contre vous".

Ascension orthodoxe
Détail d'icône de l'Ascension - Atelier le Roseau ©

Réjouissons-nous en cette fête de l'Ascension où le Christ nous a fait siéger avec lui dans les cieux et nous a préparé la demeure bienheureuse qu'il avait promise auparavant, à la droite de la puissance, dans les lieux très-hauts.

Car nous avons été réconciliés avec le Père pour toujours et préservés pat la grâce et la miséricorde du Très- Haut. À la différence du premier Adam qui n'habitait qu'un paradis aux arbres et aux fruits terrestres et n'était visité par Dieu que de temps à autre, nous, en notre rédempteur bien-aimé, "le second Adam" nous demeurons toujours avec Dieu.
Sans doute nous sommes encore exilés de notre demeure céleste, éprouvés pour un temps afin que notre foi soit éprouvée et que nous puissions être trouvés dignes de cet héritage magnifique. Et cependant, nous vivons comme si nous demeurions déjà dans le ciel de façon permanente, par la foi, pat l'espérance qui a été mise en nous par le Christ, par l'amour qui fait accepter la souffrance, qui rend présent l'invisible par la vision intérieure de la lumière immatérielle; nous attendons avec patience et gratitude le moment de l'union dans laquelle nous contemplerons la face du Bien-aimé qui ne nous sera jamais enlevé...

Aussi devons-nous, mes bien-aimés, reconnaître avec franchise notre état actuel de pauvreté, alors même que le riche héritage du Fils nous a été promis comme étant notre part et dûment enregistré. Mais, ici-bas, nous n'avons point de richesses en ce monde perfide et trompeur. Car nous n'avons pas ici-bas de cité permanentes, ni de patrie durable, ni honneur, ni renommée, ni nom, ni véritable confort. Nous cherchons plutôt le monde à venir, où il n'y a ni tromperie, ni l'ombre d'une variation.
C'est dans cet esprit que saint Paul nous presse de rechercher les réalités d'en-haut. Un homme qui recherche les réalités de cette terre et convoite ce qui se trouve dans les mains ou dans la bouche des autres ou dans la poussière, peut-il discerner et rechercher les réalités d'en-haut? Ou bien nous nous efforçons de tirer le plus d'avantages possibles de ces réalités terrestres qui nous donnent notre joie, notre confort, notre gloire; ou bien nous les rejetons pour nous consacrer à celles d'en-haut, pour la gloire de Dieu.

© Message écrit par le père Matta el-Maskîne aux moines du monastère de Saint-Macaire, pour le jour de I'Ascension 1973. Communion (La) d'Amour, Père Matta El Maskine, Spiritualité Orientale n°55, Abbaye de Bellefontaine. © copyrights

Luc 24 36:53 - Jésus apparaît à ses disciples

36 Comme ils disaient cela, lui-même se présenta au milieu d'eux et leur dit : Que la paix soit avec vous!
37 Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit.
38 Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés ? Pourquoi des doutes vous viennent-ils ?
39 Regardez mes mains et mes pieds, c'est bien moi ; palpez-moi et regardez ; un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai.
40 Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds.
41 Comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore et qu'ils s'étonnaient, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ?
42 Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé.
43 Il le prit et le mangea devant eux.
44 Puis il leur dit : C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous ; il fallait que s'accomplisse tout ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, dans les Prophètes et dans les Psaumes.
45 Alors il leur ouvrit l'intelligence pour comprendre les Ecritures.
46 Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, qu'il se relèverait d'entre les morts le troisième jour
47 et que le changement radical, pour le pardon des péchés, serait proclamé en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.
48 Vous en êtes témoins.
49 Moi, j'envoie sur vous ce que mon Père a promis ; vous, restez dans la ville, jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut.
50 Il les emmena jusque vers Béthanie, puis il leva les mains et les bénit.
51 Pendant qu'il les bénissait, il se sépara d'eux et fut enlevé au ciel.
52 Quant à eux, après s'être prosternés devant lui, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie ;
53 ils étaient constamment dans le temple et bénissaient Dieu.



site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales