Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


  • Se rendre également à notre page Textes en ligne pour le texte en pdf de la Septante traduite en français par Pierre Giguet ou l'interlinéaire Grec-Anglais

  • Le texte en grec de la septante avec des Traductions mises en parallèle français-anglais en ligne, des éditions ThéoTEX (police à télécharger si-nécessaire):
    Cliquer ici

  • Le texte de la Septante en PDF - (Expiation):
    Cliquer icicouverture

  • Autres textes du canon orthodoxe non inclus ci-dessus
    Esdras IV sur le site de P.Remacle: Le texte
    Prière de Manassé: PDF
    Maccabées IV - en français Sur le site de P. Remacle

  • Pour plus d'informations sur la Septante:
    La Bible grecque des Septantes, Gilles Dorival, Marguerite Harl, Olivier Munnich, Editions du Cerf, 1988.
    A lire en ligne à la bibliothèque des éditions du cerf.

  • Autre article sur la Bible:
    La formation du Nouveau Testament

Retour vers la section études

ICI


Bible des Septantes: bible orthodoxe d'un grande importance pour le Chrétien car tout le vocabulaire théologique et liturgique de l'Eglise en est issu. Explication, texte en grec, traduction et interlinéaire.


La Bible en Orthodoxie: l'Ancien Testament et ses particularités orthodoxes

Article inspiré des cours de Père Gérard Reynaud (Etudes bibliques) note1.

"C'est la personne du Christ qui est au centre de l'écriture, caché dans l'Ancien Testament et dévoilé dans le Nouveau Testament."

La Septante, héritage chrétien

L'Eglise chétienne a reçu en héritage la Bible des Septantes (ou LXX), une traduction en langue grecque de livres hébraïques certainement proto-massorétiques2, qui a été entreprise par 70-72 traducteurs juifs à Alexandrie sur l'île de Pharos, au début du 3ème siècle av. J.-C.
Elle fut "inspirée de Dieu" selon Philon d'Alexandrie (vers 12 av. J.-C. - vers 54 ap. J.-C.) cité par l'évêque, théologien, Eusèbe de Césarée (3ème - 4ème siècle).
Jusqu'au début de l'ère chrétienne d'autres textes d'origine juive y ont été ajoutés, écrits directement en grec ou dont seule la version grecque existait. Par extension, on appelle Septante (ou Canon long) la version grecque ancienne de la totalité des Écritures bibliques qui ont été partiellement remaniées au cours des siècles.

Adoptée par les premiers chrétiens, les Pères apostoliques en particulier, la Septante fut rejetée par le judaïsme palestinien qui procéda à la fixation du canon de sa Bible, ou Tanakh, vraisemblablement au 3ème siècle ap. J.-C., en ne retenant que les livres existant en hébreu. Ceci dans un contexte de controverse entre la Synagogue et l'Eglise mais aussi parce que l'hérméneutique se fonde sur l'hébreu. C'est ce canon de la Bible qui a été adopté par les protestants. Toutefois les manuscrits de Qumrân (découverts en 1947) attestent que la Septante a été acceptée comme texte biblique à côté des textes hébreux et soutiennent la thèse de textes proto-massorétiques.

La Septante est d'une grande importance pour le Chrétien, car tout le vocabulaire théologique et liturgique de l'Eglise en est issu, en particulier des psaumes qui sont aussi récités tels quels. On trouve dans le Nouveau Testament environ 350 occurences de l'Ancien Testament (citation explicites et implicites). Parmi elles, 300 font référence à la Septante, le reste au textes hébraïques. La version des LXX est donc essentielle pour comprendre l'AT à la lumière du NT.
Plusieurs manuscrits de la Septante qui présentent quelques différences nous sont parvenus. En particulier quatre codex complets écrits en onciales:

Nous sont parvenus également de très nombreuses autres versions en minuscules. Mais il est certain que l'on a du mal à reconstituer le texte primitif de la Septante.

Le Canon Orthodoxe de la Bible

La Septante est quadripartite (alors que la Bible juive est tripartite), elle comprend: les livres du Pentateuque (La genèse, l'exode, le lévitique, les nombres et le deutéronome), les livres Historiques, les livres poétiques et sapentiaux, et les livres prophétiques.

En occident les livres de la Septante, hormis le psautier, ont été remplacés au 8ème siècle par la version latine de Jérôme qu'il a traduite à partir de l'hébreu (4-5ème siècle), appelée maintenant la Vulgate.

Orthodoxes, catholiques et protestants s'accordent toutefois en ce qui concerne le canon, sur une liste de 39 livres qui pour l'AT correspondent à l'ensemble des livres du Tanakh. Les orthodoxes et les catholiques y ajoutent plusieurs écrits, dits livres deutérocanoniques, transmis en grec dans la Septante.
Six de ces textes seulement présents dans les Bibles orthodoxes ont été rajoutés dans la traduction de la TOB 2010: 3Esdras, 3Maccabées, Psaume 151, Prière de Manassé, 4Maccabées, 4Esdras.

Se reporter en bas de page pour une liste des livres deutérocanoniques selon les canons mais aussi pour les correspondances lorsque les noms des livres diffèrent d'un canon à l'autre: cliquer ici

Alors que l'Église catholique s'est prononcée de façon définitive sur le canon de l'Ancien Testament (à partir du concile de Trente 1545 - 1563), l'Eglise Orthodoxe n'a pas fixé définitivement le Canon de sa Bible, elle est demeurée fidèle à l'enseignement des Pères de l'Eglise et aux décisions des sept premiers conciles oecuméniques.
Les listes issues des Pères et des conciles présentent toutefois des variantes qui se reflètent dans les Bibles en usage au sein de la communion des Eglises Orthodoxes. Par exemple, l'Eglise de Grèce a repris in-extenso tous les livres deutérocanoniques qui figurent dans la Septante. Alors que ces textes dits anagignoskomena, c'est-à-dire «autorisés à la lecture» liturgique et privée, sont presque tous regroupés à la fin de l'A.T. dans les Bibles roumaines. Les livres deutérocanoniques qui peuvent être présents, inclus parmi les livres canoniques ou regoupés en fin de l'A.T., dans les différentes bibles orthodoxes sont:

  • Tobit;
  • Judith;
  • Psaume 151;
  • Psaumes 152 à 155;
  • Psaumes de salomon;
  • Livre de Baruch;
  • Lettre de Jérémie;
  • 3 Esdras (correspond à 2 Esdras dans les Bibles russes);
  • Sagesse de Salomon;
  • sagesse de Siracide;
  • les ajouts grecs d'Esther;
  • Suzanne selon Théodotion (ou Daniel 13)
  • Bel et le dragon selon Théodotion (ou Daniel 14)
  • 1, 2 et 3 Maccabées;
  • Prière de Manassé;
  • 4 Maccabées;
  • 4 Esdras (correspond à 3 Esdras dans les Bibles russes).

Il n'y a pas de Bible orthodoxe proprement dite éditée en français, mais il existe toutefois une précieuse traduction de la Septante en français faite par Pierre Giguet (1794-1883) (le texte en pdf est téléchargeable à notre page Textes en ligne) - Lire un extrait de la traduction de Pierre Giguet le psaume 23
Une traduction partielle de la septante en langue française est aussi actuellement en cours de publication - dix-sept volumes parus - oeuvre de plusieurs universitaires sous le titre « La Bible d'Alexandrie » aux éditions du Cerf.

***

Notes
1 Réalisé par G. LS pour Spiritualité Orthodoxe © Droits réservés;

2 La version de la Bible reconnue comme faisant autorité au sein du judaïsme est appelée le texte massorétique. C'est un texte hébreu tardif (établi entre le VIIe siècle et le Xe siècle) qui est utilisé de nos jours pour traduire l'AT des bibles. Les textes proto-massorétiques seraient des textes anciens en hébreu qui d'après plusieurs chercheurs seraient fort différents du texte massorétique et cela pour la totalité des livres bibliques. La septante serait donc très certainement plus proche de l'original biblique.

Annexes

Le Psaume 22 - ou 23 pour la Septante -, traduit par Pierre Giguet (1794-1883)

Psaume XXII - Dieu est le pasteur de son peuple il le comble de biens.
1 Le Seigneur est mon pasteur, et je ne manquerai de rien;
2 Il m'a fait demeurer en un gras pâturage; il m'a nourri d'une eau vivifiante;
3 Il a converti mon âme; il m'a conduit dans les voies de la justice pour la gloire de son nom.
4 Lors même que je cheminerais au milieu des ombres de la mort, je ne craindrai aucun mal,
parce que vous êtes avec moi. Votre houlette et votre bâton m'ont rassuré.
5 Vous avez préparé devant moi une table, afin que je résite à ceux qui m'opprimaient. Vous avez oint ma tête avec de l'huile;
et votre calice enivrant, qu'il est délicieux 1 ;
6 Et votre miséricorde me suivra tous les jours de ma vie; et ma demeure sera la maison du seigneur dans toute la durée des jours.
1. Note du traducteur: Il s'agit de la table et du vin eucharistique.

En comparaison: Louis Segond (1910)
Psaume 23
1 Cantique de David. L'Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.
3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
4 Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.
6 Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Eternel Jusqu'à la fin de mes jours.

Un étude comparative du grec de la Septante et de diverses traductions de ce psaume, à partir de la septante ou à partir de l'hébreux: pdf

Les livres Deutérocanoniques et les correspondances des noms des livres entre les canons

7 livres ont été conservés dans la Bible latine (d'un total de 46 livres), plus les passages en grec d'Esther et de Daniel:
Judith;
Tobit (réécrit par Jérôme);
1er et 2e livres des Macchabées;
Sagesse de Salomon (Livre de la sagesse ou Sagesse);
Siracide (Sagesse de Sirac ou Ecclésiastique);
Livre de Baruch;
Lettre de Jérémie (correspond à Baruch 6);
Passages grecs:
d'Esther;
Suzanne selon Théodotion (ou Daniel 13);
Bel et le dragon selon Théodotion (ou Daniel 14);

Ont été conservés en plus, dans les différentes Bibles orthodoxes:
3 Esdras (était en appendice dans l'ancienne Vulgate, avant la Nova Vulgata);
4 Esdras ou apocalypse d'Esdras (nommé Esdras III dans les Bibles russes) (était en appendice dans l'ancienne Vulgate);
Prière de Manassé (était en appendice dans l'ancienne Vulgate);
3e et 4e livres des Macchabées;
Psaume 151;
Psaumes 152 à 155;
Psaumes de Salomon (Odes de Salomon).
Notons que le livre d'Hénoch et le Jubilés, qui ne sont pas dans la Septante, sont particuliers au canon éthiopien.

En ce qui concerne les noms des livres noter que:

  • 1Samuel, 2Samuel, 1Roi et 2Roi de la Bible latine sont appelés respectivement 1Roi, 2Roi, 3Roi et 4Roi dans les Bibles orthodoxes;
  • 1 et 2 Chroniques de la Bible latine sont nommées aussi 1 et 2 Paralipomènes dans les Bibles orthodoxes;
  • Pour Esdras(ou Ezra) et Néhémie de la Bible latine correspondent 1 Esdras et 2 Esdras (ou réunis =Esdras B) des Bibles orthodoxes qui comportent en plus les livres deutérocanoniques 3Esdras (nommé aussi Esdras A) et 4Esdras (nommé aussi Apocalypse d'Esdras);
  • Pour Esdras: dans la Bible russe on trouve Néhémie, Esdras II (=3Esdras ou Esdras A) et Esdras III (=4Esdras ou Apocalypse d'Esdras);
  • Pour Esdras: dans le document de Théotex Septagintua, 1Esdras correspond à Esdras A (3Esdras) et 2Esdras correspond à Esdras B (Esdras et Néhémie, ou Esdras 1 et 2 du canon catholique) (à partir du chapitre 11).

Correspondances pour Esdras dans les différent canons
Tanakh et canon protestant Nova Vulgata (Canon catholique) Septante autres Bibles orthodoxes Bible orthodoxe russe
Esdras/Ezra Esdrae Esdras B Esdras/Esdras 1
Livre de Néhémie Nehemiae (compris dans Esdras B chapitres 11 à 23) Néhémie/Esdras 2 Néhémie
(avant 1979 Esdras 3 et 4 étaient après le NT) Esdras A Esdras 3 Esdras 2
Esdras 4 Esdras 3

retour à votre lecture

De l'intérêt de lire les six livres deutérocanoniques orthodoxes

Article de Stefan Munteanu, professeur à l'Institut Saint Serge: l'article


Retour en haut de page