Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut



Retour vers la section Etudes

ICI

La page du grand Carême et de la Passion

ICI


Dimanche des Rameaux ou des Palmes: nous devons recevoir Jésus-Christ et accepter cornme souveraine sa volonté sur nous. Ce jour correspond à l'Entrée de Jésus-Christ à Jérusalem, fêté le dernier dimanche avant le dimanche de Pâques. C'est aussi le début du temps de la Passion.

L'Entrée de Jésus-Christ à Jérusalem

Tropaire de la fête
Ton 1: Affirmant la résurrection universelle,avant ta Passion, ô Christ Dieu, Tu réveilles Lazare des morts. Et nous, comme des adolescents, portant l'insigne de la victoire, nous t'acclamons, ô Vainqueur de la mort:
«Hosanna dans les lieux très hauts! Béni, Celui qui vient au Nom du Seigneur!».
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit.

Ton 4 : Ensevelis avec toi par le baptême, ô Christ notre Dieu, nous avons pu participer à la vie éternelle par ta résurrection; et dans nos hymnes nous te chantons: «Hosanna au plus haut des cieux! Béni, Celui qui vient au Nom du Seigneur!».
Et maintenant et toujours, et pour les siècles des siècles.Amen

Kondakion de la Fête en ton 6 :
Au ciel sur le trône des chérubins, ici-bas siégeant sur l'ânon, ô Christ notre Dieu, Tu reçois la louange des anges et les hymnes des enfants qui chantent au-devant de toi: Béni, Celui qui vient pour tirer Adam du tombeau!

rameaux
Entrée de Jésus à Jérusalem - Atelier le Roseau ©

Dès le premier jour de la semaine-sainte, nous devons "recevoir" Jésus-Christ et accepter comme souveraine sa volonté sur nous. Cet accueil fait au Christ qui vient à nous est le sens du Dimanche des Rameaux.

Aux vêpres du dimanche, célébrées le samedi soir, nous lisons trois leçons de l'Ancien Testament. La première, tirée de la Genèse (49 : 1-2, 8-72), contient les derniers avis de Jacob à ses fils; ce passage a été choisi parce qu'il fait, en quelques paroles, allusion au "sceptre", à "l'âne", au "sang de la vigne" qui lave les vêtements, - toutes choses auxquelles l'entrée de Jésus à Jérusalem avant sa Passion donnent un sens nouveau : "Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda... jusqu'à la venue de celui à qui il est, à qui obéiront les peuples. Il lie à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse, il lave son vêtement dans le vin et son habit dans le sang des raisins". La deuxième leçon, tirée du prophète Sophonie (3:14-19), annonce elle aussi la présence consolante du roi : "Pousse une clameur d'allégresse, Israël... Le Seigneur roi d'Israël est au milieu de toi. Tu n'as plus de malheur à craindre". La troisième leçon est la prophétie de Zacharie (9:9-15) qui trouva son accomplissement le jour des Rameaux : "Exulte de toutes tes forces, fille de Sion... Voici que ton roi vient à toi" Il est juste et victorieux, humble et monté sur un âne, sur un ânon, petit d'une ânesse".

Les chants de matines nous invitent à aller, nous aussi, au-devant du Roi qui vient : "Venons avec des branches louer le Christ, notre Maître... Le Seigneur notre Dieu nous est apparu; célébrons la fête. Réjouissons-nous et exaltons le Christ. De même que les rameaux et les branches, élevons nos voix vers Lui dans la louange...
Extrait de : L'An de grâce du Seigneur, Père Lev Gillet, Editions du Cerf.

Matthieu 21:1-17. L'entrée de Jésus à Jérusalem
1 Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem et qu'ils furent arrivés à Bethphagé, vers le mont des Oliviers, Jésus envoya deux disciples
2 en leur disant: Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-les, et amenez-les-moi.
3 Si quelqu'un vous dit quelque chose, vous répondrez: «Le Seigneur en a besoin.» Et il les laissera aller tout de suite.
4 Cela arriva afin que s'accomplisse ce qui avait été dit par l'entremise du prophète :
5 Dites à la fille de Sion : Ton roi vient à toi, plein de douceur, monté sur une ânesse, sur un ânon, le petit d'une bête de somme.
6 Les disciples allèrent faire ce que Jésus leur avait ordonné.
7 Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, sur lesquels ils mirent leurs vêtements; il s'assit dessus.
8 La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin; d'autres coupèrent des branches aux arbres et les étendirent sur le chemin.
9 Les foules le précédaient et le suivaient en criant:Hosanna pour le Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts !
10 Lorsqu'il entra dans Jérusalem, toute la ville fut en émoi. On disait : Qui est-il, celui-ci ?
11 Les foules répondaient: C'est le prophète Jésus, de Nazareth de Galilée.
12 Jésus entra dans le temple. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple, il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de colombes.
13 Et il leur dit : Il est écrit: Ma maison sera appelée maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de bandits.
14 Des aveugles et des infirmes s'approchèrent de lui dans le temple. Il les guérit
15 Mais les grands prêtres et les scribes s'indignèrent à la vue des choses étonnantes qu'il avait faites et des enfants qui criaient dans le temple: «Hosanna pour le Fils de David !»
16 Ils lui dirent : Tu entends ce qu'ils disent ? Jésus leur répondit: Oui. N'avez-vous jamais lu ces paroles: Par la bouche des tout-petits et des nourrissons tu t'es formé une louange!
17 Il les laissa et sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit.



site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales