Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


Autres explications sur l'Évangile de St Jean:

  • Introduction et Prologue, Jean 1:1-18: la page
  • Le Témoignage de Jean sur Jésus et l'appel des disciples, Jean 1:19-51: la page
  • La noce de cana, Jean 2:1-12: la page
  • Jésus chasse les marchands du Temple, Jean 2:13-25: la page
  • L'entretien de Jésus avec Nicodème, Jean 3:1-12: la page
  • Jésus et la samaritaine, Jean 4:1-42: la page
  • La multiplication des pains et des poissons, Jean 6:1-15: la page
  • La marche sur la mer et le Pain de Vie, Jean 6:16-71: la page
  • Des fleuves d'eau vive, Jean 7: la page


Discours de Jésus à Nicodème - deuxième partie de l'entretien - Jean 3.13-21: Le Fils de l'homme est venu dans le monde pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

L'entretien de Jésus avec Nicodème - Le discours de Jésus

Deuxième partie - versets 13 à 21

Article inspiré des cours du COERDS, par Père Gérard Reynaud (Etudes bibliques) 1

L'entretien de Jésus avec Nicodème au Chapitre 3 est constitué des Versets 1 à 21.
On trouve dans cette partie deux ensembles:
Les versets 1 à 12 - Le dialogue entre Jésus et Nicodème. L'explication par P. Gérard
Les versets 13 à 21 - Le discours de Jésus.

Lire le texte en grec-français, en bas de page: cliquer ici

Introduction

Jésus a d'abord fait le reproche à Nicodème d'avoir oublié le sens intime de la prophétie, c'est à dire la nature spirituelle du Royaume, il dit au verset 11:
"En vérité, en vérité, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et, pourtant, vous ne recevez pas notre témoignage."
L'emploi du "nous" peut indiquer des figures qui précèdent le Christ: Daniel, Moïse, le serviteur souffrant d'Ésaïe. Ce pronom peut donc faire référence à Jésus en personne mais aussi à ceux qui l'ont précédé et qui ont été des annonceurs qu'il récapitule, puisque sa révélation est un accomplissement. 2

Dès le verset 13, le monologue de Jésus commence. Nicodème s'efface tandis que désormais seule la parole de Jésus est relatée.
Nicodème va devoir passer à un autre plan, au-delà du savoir. Jésus lui a dit, déjà, qu'il faut renaître et que cette nouvelle naissance ne peut procéder que d'en haut. En effet, l'homme charnel est séparé de Dieu et c'est Dieu qui fait le chemin vers l'homme pour le régénérer.

Jésus va ouvrir les yeux de Nicodème sur le mystère de sa propre personne, autrement dit dévoiler sa filiation divine. Ce que l'on retrouve tout au long de l'Évangile de Jean. Le Seigneur dit au verset 13: "Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme."

Il va parler également de son élévation sur la Croix vivifiante, aux versets 14 et 15: "Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé afin que quiconque croit ait, en lui, la vie éternelle."

Le Fils de l'homme

Il y a un lien entre la nouvelle naissance et le mystère pascal, c'est à dire la mort sur la croix vivifiante et la résurrection. Ainsi la naissance d'en haut est possible grâce au Fils de l'homme.

Le Fils de l'homme est un titre que l'on trouve déjà dans l'Ancien Testament, notamment dans le livre de Daniel en 7.13:
"Je regardais dans les visions de la nuit, et voici qu’avec les nuées du ciel venait comme un Fils d’Homme ; il arriva jusqu’au Vieillard, et on le fit approcher en sa présence."
Au temps de Jésus, le Fils de l'homme est un titre messianique, il désigne le Messie et opère très nettement la transition entre l'ordre de la création et l'ordre de la fin des temps, ou apocalypse.

En ce qui concerne le Fils de l'homme:


L'élévation sur la Croix et la résurrection

Jésus va parler maintenant de son abaissement sur la Croix qui est aussi le signe de son exaltation dans la gloire.
C'est à ce moment que Jésus se réfère à l'image du serpent d'airain de Moïse. Rappelons que tandis qu'ils sont dans le désert les Hébreux se plaignirent. En effet, esclaves en Égypte, ils ont entrepris l'Exode vers la Terre promise mais ils vivent une situation très difficile dans le désert, dont celle de morsures de serpents venimeux. Certains en viennent à regretter leur situation d'esclavage en Égypte.

Ceci a aussi un sens spirituel. Dans la tension en avant vers Dieu dont parle Saint Grégoire de Nysse 3 , ou épectase, il y a tout le champ de l'inconnu et du risque et c'est ce qui arrive aux Hébreux.

Dans le livre des Nombres (chapitre 21.4-9) 4, Dieu commande à Moïse:
« Fais faire un serpent brûlant et fixe-le à une hampe : quiconque aura été mordu et le regardera aura la vie sauve. »
En évoquant le serpent d'airain, Jésus donne le sens de sa mort sur la Croix. De la même manière que l'on guérit de la morsure en regardant le serpent d'airain qui a été élevé sur la hampe, la mort du Christ sur la Croix est une élévation pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. (Dans le verset 16)
Ce verset biblique est repris dans le canon de la divine liturgie de saint Jean Chrysostome avant que l'on ne prononce les paroles du Christ à la dernière cène 5.

Le monologue du Christ dévoile donc à Nicodème non seulement la nécessité de la nouvelle naissance mais aussi qui est Jésus, et la raison pour laquelle il est venu dans le monde. Il parle aussi du sens de son sacrifice sur la Croix et de l'amour de Dieu, au verset 16:
"Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle."
Rappelons que le sacrifice du Christ est un sacrifice d'amour.

Le Jugement du monde

Christ en gloire
Jésus-Christ en gloire
Image du site Coptichurch

La dernière partie du monologue, versets 17 à 21, parle du jugement:
"Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. "
La mission du Christ est de sauver le monde. Cependant quand la lumière vient au sein des ténèbres du monde, elle opère dans le même temps un jugement. C'est à dire qu'en fonction de la réponse des hommes à la lumière de Dieu qui vient à eux (ou du Royaume qui vient parmi eux) le jugement s'opère. Ainsi celui qui donne sa foi au Christ est en opposition avec celui qui la refuse. Ce dernier prononce le jugement contre lui-même, parce qu'il préfère les ténèbres à la lumière.

C'est là la fin de la leçon, elle a commencé par l'entretien avec Nicodème qui venait de la nuit et se termine, au verset 21, par l'évocation de la lumière:
"Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses œuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu."
Celui dont on parle ici, c'est celui qui donne foi au Royaume qui est au milieu des hommes et marche à côté de la lumière et dans sa direction,.
Autrement dit, c'est l'homme lui-même qui prononce le jugement sur lui-même en fonction de la réponse qu'il donne au Christ. S'il accueille la lumière et s'ouvre à l'Esprit, il peut voir et entrer dans le Royaume par la naissance d'en haut.

On remarque qu'il y a un écho avec le verset 5 du prologue de Jean, en relation avec la séparation qu'opèrent les hommes car la venue du Christ est une pierre d'achoppement parmi les hommes:
"et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise (ou saisie). "

En conclusion, le salut est le signe de l'amour incommensurable de Dieu pour les hommes car Dieu désire trouver l'homme. En fait, si nous désirons trouver Dieu c'est parce que Lui veut nous trouver et nous a trouvés.
Au chapitre 14.23 Jésus dit:
"Jésus lui répondit: « Si quelqu’un m’aime, il observera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure. "

Traduction de la TOB - Jean 3:1-12

καὶ οὐδεὶς ἀναβέβηκεν εἰς τὸν οὐρανὸν εἰ μὴ ὁ ἐκ τοῦ οὐρανοῦ καταβάς, ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου.
13 Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. .

καὶ καθὼς Μωϋσῆς ὕψωσεν τὸν ὄφιν ἐν τῇ ἐρήμῳ, οὕτως ὑψωθῆναι δεῖ τὸν υἱὸν τοῦ ἀνθρώπου,
14 Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé

ἵνα πᾶς ὁ πιστεύων ἐν αὐτῷ ἔχῃ ζωὴν αἰώνιον.
15 afin que quiconque croit ait, en lui, la vie éternelle.

Οὕτως γὰρ ἠγάπησεν ὁ θεὸς τὸν κόσμον, ὥστε τὸν υἱὸν τὸν μονογενῆ ἔδωκεν, ἵνα πᾶς ὁ πιστεύων εἰς αὐτὸν μὴ ἀπόληται ἀλλ’ ἔχῃ ζωὴν αἰώνιον.
16 Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

οὐ γὰρ ἀπέστειλεν ὁ θεὸς τὸν υἱὸν εἰς τὸν κόσμον ἵνα κρίνῃ τὸν κόσμον, ἀλλ’ ἵνα σωθῇ ὁ κόσμος δι’ αὐτοῦ.
17 Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

ὁ πιστεύων εἰς αὐτὸν οὐ κρίνεται· ὁ [δὲ] μὴ πιστεύων ἤδη κέκριται, ὅτι μὴ πεπίστευκεν εἰς τὸ ὄνομα τοῦ μονογενοῦς υἱοῦ τοῦ θεοῦ.
18 Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

αὕτη δέ ἐστιν ἡ κρίσις, ὅτι τὸ φῶς ἐλήλυθεν εἰς τὸν κόσμον καὶ ἠγάπησαν οἱ ἄνθρωποι μᾶλλον τὸ σκότος ἢ τὸ φῶς, ἦν γὰρ αὐτῶν πονηρὰ τὰ ἔργα.
19 Et le jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré l’obscurité à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

πᾶς γὰρ ὁ φαῦλα πράσσων μισεῖ τὸ φῶς καὶ οὐκ ἔρχεται πρὸς τὸ φῶς, ἵνα μὴ ἐλεγχθῇ τὰ ἔργα αὐτοῦ·
20 En effet, quiconque fait le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de crainte que ses œuvres ne soient démasquées.

ὁ δὲ ποιῶν τὴν ἀλήθειαν ἔρχεται πρὸς τὸ φῶς, ἵνα φανερωθῇ αὐτοῦ τὰ ἔργα ὅτι ἐν θεῷ ἐστιν εἰργασμένα.
21 Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses œuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu. »

Retour en haut de page


Notes de fin de page:

1. Droits d'auteur protégés ©

2. On peut aussi supposer que Jésus dans ce "nous" inclut avec lui-même Jean-Baptiste, le précurseur, qui témoigne dans le même temps que Jésus est le Fils de Dieu. (Jean 1, 34 et autres).

3. Grégoire de Nysse, père de l'Eglise et théologien, est né entre 331 et 341 à Néocésarée.

4. Livre des Nombres chapitre 21 (Traduction de la TOB):


5. Pendant la période de l'anaphore, lors de la divine liturgie.

*
****
*

Retour en haut de page



site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales