Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


Retour vers la section Etudes

ICI


Le jeune homme riche, Matthieu 19:16-26 - 12ème dimanche après la pentecôte - l'enseignement par une homélie du Patriarche Daniel, Primat de l'Église Orthodoxe Roumaine.

Le jeune homme riche

par S.B. Patriarche Daniel

La compassion est vitale pour gagner le salut

Divine Liturgie
Divine Liturgie- patriarcat de roumanie ©

Quand il s'est agenouillé devant Jésus Christ, notre Sauveur et l'a appelé "le Bon Maître", pas le Maître sage, le jeune homme riche de l'Évangile d'aujourd'hui a voulu montrer que Jésus de Nazareth a enseigné non seulement la sagesse, mais aussi la bonté.

Ce jeune homme avait certainement entendu dire que Jésus de Nazareth le Seigneur était le Médecin aussi, Celui qui a guéri beaucoup de gens de leurs maladies et des péchés, parce qu'Il était charitable et bon. Nous apprenons de cette façon par l'expression du jeune homme riche qu'un Maître doit être non seulement intelligent ou sage, mais aussi bon, généreux, charitable et aider les humbles, les faibles, les pauvres et les oubliés de la société.

Jésus Christ, notre Sauveur, dit au jeune homme riche qu'il a encore besoin de quelque chose pour être parfait. Jésus lui dit : "Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens et suis-moi." Quand il a entendu ce conseil le jeune homme riche peiné et est parti. Jésus Christ, notre Seigneur, a respecté son silence et sa tristesse. Il ne lui a pas expliqué quoi que ce soit, n'a pas dénié le conseil qu'Il lui avait donné, mais la laissé libre de combattre sa tristesse et l'Évangile nous dit la raison de sa tristesse, à savoir qu'il était très riche et avait une grande fortune.

Les biens matériels ne peuvent pas donner la paix et la joie, car nous sommes créés à l'image de Dieu

Ainsi, nous voyons que le jeune homme riche était un homme vertueux et fidèle, un homme qui n'avait jamais nui à personne. Il a été consacré, connaissait les commandements, les accomplissait mais il était très attaché, dans son âme, à la fortune qu'il avait. C'était devenu un esclavage intérieur, une idole cachée et le Sauveur, ayant soit un médecin des âmes, a vu la partie moins brillante de son âme et est allé droit au but lui disant qu'il n'était pas suffisant de se conformer à la morale et à la vertu ou à la morale et à la foi, mais que l'on doit être aussi charitable pour gagner la vie éternelle, en ressemblant à Dieu qui est généreux et charitable.

Il y a encore une vérité essentielle dans les mots du Sauveur, à savoir quand Il dit : "Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens et suis-moi." S' Il n'avait pas prononcé ces mots: "viens et suis-moi", le conseil du Sauveur n'aurait pas été complet et n'aurait pas eu de caractère définitif non plus. Il aurait pu dire au jeune homme riche de vendre tout et de le donner aux pauvres et sans abri. Mais que fait le Sauveur? Qu'a-t-il demandé à ce jeune homme ? C'est de renoncer à quelque chose, sa fortune, pour Quelqu'un, pour Dieu le Verbe, la source de la vie éternelle.

Le but de la vie sur terre et de chercher le Royaume des Cieux

Christ pantocrator
Spiritualité Orthodoxe ©

Quand Il a dit : "viens et suis-moi", Il a voulu dire "vient et tu seras dans la communion avec Moi, qui donne la vie éternelle que tu cherches. Viens pour être mon disciple et je te donnerai la vie éternelle que tu a cherché depuis si longtemps". Cela signifie que l'homme, même s'il a beaucoup de richesse matérielle, n'est pas satisfait car son âme est créée à l'image de Dieu éternel et illimité et toutes les biens matériels provisoires ne peuvent pas apporter la paix et la joie à son âme parce qu'il est fait non seulement pour consommer des choses matérielles dans ce monde, mais aussi pour recevoir la vie éternelle de Dieu et répondre à cet amour éternel de Dieu révélé en Jésus Christ, notre Sauveur.

Nous apprenons, de l'Évangile d'aujourd'hui que nous devons avant tout chercher la vie éternelle. Le jeune homme riche pose une question qui devrait être la question essentielle, de tout le monde, peu importe son âge, sa profession, ou son statut social : "que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?"

Saint Jean Chrysostome dit : "quelle est l'utilité de cette vie terrestre si tant qu'elle dure nous ne nous préoccupons pas de gagner la vie éternelle?" Ainsi, le sens de la vie provisoire sur la terre et de chercher la vie éternelle dans le Royaume des cieux et on y parvient par la foi, le repentir envers les actes mauvais, en faisant des bonnes actions, en priant beaucoup, en recevant les Sacrements Saints de l'Église qui sont l'avant-goût de la vie éternelle et par le profond désir de s'unir à Dieu, la source de la vie éternelle.

Evangile du dimanche : Matthieu 19, 16-26 (n. tr.)

En ce temps-là, voici que quelqu'un s'approcha de Jésus et lui dit : « Bon Maître, que ferai-je de bien pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Que m'appelles-tu bon ? Personne n'est bon si ce n'est Dieu seul. Si tu veux entrer dans la Vie, obéis aux commandements.
- Auxquels ? » dit-il. Jésus répondit : « Ne tue pas ; ne commets pas d'adultère ; ne vole pas ; ne prononce pas de faux témoignage;
respecte ton père et ta mère ; aime ton prochain comme toi-même. »
Le jeune homme lui dit : « Tout cela je l'ai gardé depuis l'enfance. Que ferai-je ensuite?
- Si tu veux être parfait, lui dit Jésus, va vendre ce que tu possèdes et donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens et suis-moi. »

Mais le jeune homme entendit ces paroles et s'en alla tout triste, parce qu'il avait de nombreux biens.
Jésus dit alors à ses disciples : « Amen, en vérité, Je vous le déclare, un riche entre difficilement dans le Royaume des cieux. Je vous le déclare encore : il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu. »
Les disciples entendirent : ils furent pleins de stupeur et de crainte, et ils dirent : « Alors, qui peut être sauvé ? »
Jésus les regarda en face et leur dit : « De la part des humains, c'est impossible ; de la part de Dieu tout est possible. »

Par le Primat de l'Église Orthodoxe roumaine, le Patriarche Daniel, 26 août 2012.© Traduit de l'anglais au français par Spiritualité Orthodoxe.



site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales