Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


Autres explications sur l'Évangile de St Jean:

  • Introduction et Prologue, Jean 1:1-18: la page
  • Le Témoignage de Jean sur Jésus et l'appel des disciples, Jean 1:19-51: la page
  • La noce de cana, Jean 2:1-12: la page
  • L'entretien de Jésus avec Nicodème, Jean 3:1-12: la page
  • Le discours de Jésus à Nicodème, Jean 3:13-21: la page
  • Jésus et la samaritaine, Jean 4:1-42: la page
  • La multiplication des pains et des poissons, Jean 6:1-15: la page
  • La marche sur la mer et le Pain de Vie, Jean 6:16-71: la page
  • Des fleuves d'eau vive, Jean 7: la page


Jésus chasse les marchands du Temple: ce qui signifie l'abolition des sacrifices pharaoniques et l'annonce du sacrifice du Christ. On trouve aussi l'annonce de la résurrection. Jean 2:13-25. Un courte homélie, support pour la lectio divina.

Jésus chasse les marchands du Temple

dans l'Évangile selon saint Jean

Article inspiré des cours de Père Gérard Reynaud (Etudes bibliques) 1

L'Évangile de Saint Jean débute par le prologue, l'appel des disciples et l'entretien avec Nathanaël. Trois jours après cet entretien il y eu "la noce à Cana" en Galilée (chapitre 2). Puis les chapitre 2 se poursuit par un épisode où Jésus chasse les marchands du Temple et renverse les tables des changeurs de monnaie.

Abolition des sacrifices pharaoniques et annonce du sacrifice du Christ

En intervenant dans le Temple pour chasser les vendeurs d'animaux et les changeurs, le Seigneur veut signifier quelque chose. Au delà de l'interprétation d'ordre moral qui dit que toutes les activités de commerce doivent être proscrites, on peut en trouver une autre. En effet, il y a au Temple de Jérusalem des sacrifices journaliers: les sacrifices du matin, ceux du soir et les sacrifices qui correspondent à diverses demandes.
Les fidèles juifs qui demandent un sacrifice le payent, pour cela ils changent la monnaie qui est utilisée à cette époque par une monnaie compatible avec le Temple, c'est à dire sans effigie de type païen.
Or en chassant les marchands et les changeurs, Jésus fait cesser les activités du Temple. La notion profonde de cet épisode c'est donc l'annonce de la fin des sacrifices pharaoniques et plus précisément encore, l'annonce que le sacrifice du Christ accomplit tout et abolie le sacrifice pharaonique.

13 La Pâque des Juifs était proche et Jésus monta à Jérusalem.
14 Il trouva dans le temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes ainsi que les changeurs qui s'y étaient installés.
15 Alors, s'étant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, et les brebis et les bœufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, renversa leurs tables ;
16 et il dit aux marchands de colombes : « Otez tout cela d'ici et ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
17 Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit : Le zèle de ta maison me dévorera.
18 Mais les Juifs prirent la parole et lui dirent : « Quel signe nous montreras-tu, pour agir de la sorte ? »

Annonce de la résurrection du Christ

Il y a aussi l'annonce de la résurrection du Christ qui apparaît en filigrane dans ce chapitre, parce que:
Jésus leur répondit : « Détruisez ce temple et, en trois jours, je le relèverai. » (verset 19)
On sait à quoi correspondent ces trois jours ( Le Christ est ressuscité le troisième jour après sa mise au tombeau, selon les écritures)

19 Jésus leur répondit : « Détruisez ce temple et, en trois jours, je le relèverai. »
20 Alors les Juifs lui dirent : « Il a fallu quarante-six ans pour construire ce temple et toi, tu le relèverais en trois jours ? »
21 Mais lui parlait du temple de son corps.
22 Aussi, lorsque Jésus se releva d'entre les morts, ses disciples se souvinrent qu'il avait parlé ainsi, et ils crurent à l'Ecriture ainsi qu'à la parole qu'il avait dite.

Beaucoup crurent en son nom à la vue des signes qu'il opérait

Le chapitre 2 se termine par ces vers, faisant le lien avec le chapitre suivant où Nicodème vient voir Jésus parce qu'il l'a vu faire des signes:
23 Tandis que Jésus séjournait à Jérusalem, durant la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom à la vue des signes qu'il opérait.
24 Mais Jésus, lui, ne croyait pas en eux, car il les connaissait tous,
25 et il n'avait nul besoin qu'on lui rendît témoignage au sujet de l'homme : il savait, quant à lui, ce qu'il y a dans l'homme.

*
****
*

Retour en haut de page



site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales