Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


La prière et la méditation dans la Spitritualité Orthodoxe


Livres, homélies et enseignements de Père Matta El-Maskine:
Sur les pages de notre site Vie-de-Prière

Retour à la page Prières


Action et contemplation - Praxis et theoria: L'équilibre nécessaire entre l'action - praxis - et la contemplation - theoria.

Praxis et theoria


Croix Orthodoxe

Au sujet des deux parties de la Croix, praxis et theoria

L'équilibre nécessaire entre l'action - praxis - et la contemplation - theoria.

Citation extraite de "L'Expérience de Dieu dans la vie de Prière" © Abbaye de Bellefontaine - p 154 - par Père Matta El-Maskine:
Combien d'âmes pourraient voler vers Dieu si elles n'étaient pas attachées aux choses du monde ? C'est en vain que l'homme essaye de s'élever vers Dieu, tant qu'il est attaché par les liens du monde, et même s'il arrivait à se libérer de tous ces liens hormis un seul, aussi simple et futile soit-il, il ne pourrait vivre pour Dieu, et alors le danger serait encore plus grand à cause de ce dernier lien ; car il essaierait de s'élancer, alourdi par cette chose qui lui demeure accrochée, mais après qu'il se soit élevé et imaginé être en route vers Dieu, cette chose l'attirait à nouveau, le précipitant du haut de ses sommets spirituels, et blessant gravement son âme. Puis, par la répétition de cette tentative, il perdrait peu à peu l'ardeur et l'enthousiasme de ses élans spirituels.

Nombreux sont ceux qui ont essayé de cheminer dans la vie de prière, mais qui se sont arrêtés soudain, envahis par l'inertie, et ont rebroussé chemin. La raison de cette triste régression a toujours été un de ces liens secrets, ne serait-ce qu'une faute, une accoutumance, une habitude parmi d'autres, ou bien la convoitise d'un des plaisirs de ce monde, une quête secrète de la notoriété, des honneurs, de la fausse gloire, ou amour charnel pour quelqu'un ou un attachement matériel pour quelque chose des biens de ce monde ! Un seul de ces liens suffit à perturber l'âme et à entraver sa marche, la laissant incapable d'un élan permanent dans l'espace de la prière et de la vie de contemplation.

couverture de livre couverture de livre

Un des conseils les plus importants que nous puissions donner à quiconque marche résolument sur le chemin de la vie éternelle est de ne pas se laisser abuser dès qu'il se sent libéré de ses péchés et de ses premières entraves. Car nombreux sont ceux qui ont cru en eux-mêmes dès que Dieu les eut gtatuitement libérés du poids de leurs péchés et de leurs fautes. Ils se sont crus aussitôt capables, à leur tour et par leurs propres moyens, de libérer les autres, et ils se sont plongés dans l'action* avant de laisser mûrir leurs âmes jusqu'à ce que leur liberté humaine soit transformée en liberté divine pour la gloire de Dieu et non pour leur propre renommée. Alors, comme résultat, leurs péchés premiers leur ont rebondi dessus, ou bien, d'autres maux infâmes se sont emparés de leurs âmes, provoquant en eux la division intérieure, et le souci de revêtir les apparences de la piété, et leur situation finale devenait pire que la première.
*Ici l'action n'est pas la praxis, mais le fait de vouloir guider les autres.

L'Expérience de Dieu dans la Vie de Prière, aux Editions Abbaye de Bellefontaine, SO n° 71. Poser le pointeur de la souris pour agrandir l'image

Extrait de "Sentences", par saint Isaac le Syrien

XXVI I. - L'oeuvre de la Croix se divise en deux parties, conformément à la dualité de notre nature corporelle et spirituelle : la première fait supporter les afflictions corporelles, ou privations inévitables dans la lutte contre les passions : c'est l'action ; la seconde anime le travail subtil de l'esprit, oriente la pensée vers Dieu, nous maintient dans l'état de prière et nous apporte d'autres bienfaits du même ordre : c'est la contemplation. Tout homme qui, avant d'avoir terminé le parfait apprentissage de la première, se hasarde dans la seconde, séduit par la suavité qu'il y discerne -sinon par sa propre paresse - est châtié par le courroux divin, pour n'avoir point d'abord " dompté jusqu'à la mort ses membres terrestres " ( Coloss. 3, 5 ) , c'est-à-dire chassé par le fardeau de la croix ses pensées impures, et pour avoir haussé l'audace de son esprit jusqu'à la gloire de cette même croix.

XXVIII. - On dit que ce qui vient de Dieu arrive de soi-même sans que l'on s'en rende compte. C'est vrai à condition que le réceptacle soit pur. Si, au contraire, tu as l'oeil spirituel terni, n'ose point fixer ton regard sur le globe solaire : tu perdrais même le pauvre rayon que tu possèdes.

Texte complet au format pdf: Sentences de saint Isaac le Syrien à lire ou télécharger

praxis - praktikè - action; par l'action selon Evagre le Pontique (IVème siècle) l'homme doit aboutir finalement à un état impassible (apatheia), à l'indépendance de sa nature qui n'est plus affectée par les passions;

theoria - theôria - theoretikè - vie contemplative (selon Evagre);

logismoï - logismoi -diabolos - partie passionnée de l'âme et dont la purification se nomme apatheia; Huit symptômes à guérir ou huit démons dont il faudrait se débarrasser. Cette liste, réduite à 7 par Grégoire le Grand, est à l'origine des « sept péchés capitaux ». Les huit démons sont: Gastrimargia : La gloutonnerie. Philarguria : L'avarice.Pornéia : L'obsession sexuelle.Orgè : La colère.Lupè : La tristesse. Acedia : L'accablement.Kenodoxia : La vaine gloire.Uperèphania : L'orgueil;



Retour en haut de page


site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales