Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


Retour vers la section Etudes

ICI


Présentation ou Entrée de la Mère de Dieu au Temple: fêtée le 21 novembre - origine de la fête et son sens le plus spirituel - homélie du Patriarche Daniel. Primat de l'Église Orthodoxe Roumaine.

Présentation ou Entrée de la Mère de Dieu au Temple

Homélie par S.B. Patriarche Daniel

Temple mere de Dieu
Présentation de la Mère de Dieu au Temple
Patriarcat de l'Eglise Orthodoxe roumaine ©

Tropaire de la fête:
Ce jour est le prélude de la bienveillance de Dieu et l'annonce du salut des hommes. Dans le temple de Dieu, la Vierge se montre à tous, et d'avance elle annonce le Christ. Et nous, nous lui crions de toutes nos voix: Réjouis-toi, accomplissement de l'économie du Créateur!

Variante:
Aujourd'hui c'est le prélude de la bienveillance de Dieu et déjà s'annonce le salut du genre humain
dans le Temple de Dieu la Vierge est présentée pour annoncer à tous les hommes la venue du Christ
En son honneur, nous aussi, à pleine voix chantons lui:
"Réjouis toi, ô Vierge en qui se réalise le plan du créateur" " Voici le tabernacle céleste "

L'origine et la raison de la fête

L'Évangile d'aujourd'hui (Luc 1:39-49; 56 matines; Luc 10:38-42 11:27-28. Liturgie) est lu dans l'Église pour toutes les fêtes consacrées à la Mère de Dieu.
Il a néanmois pour cette fête, nommée "l'Entrée au Temple de la Mère de Dieu", une importance spéciale en ce qui concerne la Mère de Dieu et le Verbe de Dieu.

Cette fête est tardive dans l'histoire. Elle a été introduite dans l'Église au 8ème siècle comme un besoin spirituel, parce que dès le 5ème siècle, le jeûne précédant la fête de la Nativité de Jésus Christ, notre Seigneur, s'est répandue dans l'Ouest Chrétien et qu'au 6ème siècle la diffusion du carême de noël s'est étendu à l'Est aussi.
C'est pourquoi au 8ème siècle une fête a été nécessaire au début du carême de la Nativité de Jésus Christ, notre Seigneur, à savoir celui de "la Présentation de la Mère de Dieu au Temple."

Il y a une relation entre la Mère de Dieu et le Temple de Jérusalem parce que Celui à qui elle donnera naissance, le Christ, est le Temple vivant de Dieu : Il a Lui-même associé le Temple de Jérusalem au Temple de Son corps quand Il a dit : "Démolissez ce temple et je le construirai de nouveau dans trois jours." À savoir, si vous tuez ce Corps, il reviendra à la vie le troisième jour. L'Évangile de Jean dit que le Sauveur Lui-même a mentionné Son propre Corps quand Il a dit: "Démolissez ce temple et je le construirai de nouveau dans trois jours."

Ezechiel 44:2
Le Seigneur me dit : Cette porte restera fermée, elle ne s'ouvrira pas, et personne n'y passera, car le Seigneur, le Dieu d'Israël, est entré par là. Elle restera fermée. Mais le prince, en tant que prince, pourra s'y asseoir, pour manger le pain devant le Seigneur. Il entrera par le vestibule de la porte et il sortira par le même chemin.


La fête dans les Saintes Écritures

Nativité
Visitation, Pelendri (Chypre), église Sainte-Croix,
XIVe siècle, avant 1375, fresque de la nef ©

Ainsi, le Temple de l'Ancien Testament, comme le Grand prêtre ou l'Apôtre de l'Ancien Testament, était un avant-goût du Mystère de l'Incarnation du Fils de Dieu qui transforme Sa nature humaine en Temple de la pleine présence de Dieu dans l'humanité. C'est pourquoi, Saint Paul l'Apôtre dit de Jésus Christ dans l'Épître aux Colossiens 1:19: "Car il a plu à Dieu de faire habiter en lui toute plénitude".

La Mère de Dieu qui donnera naissance au Fils de Dieu entre donc dans le Temple de Jérusalem pour se préparer à recevoir le Mystère du Temple en elle, le Mystère de la présence la plus sainte et la plus solennelle de Dieu dans le monde.

Les Saintes Écritures ne parlent pas de la présence de la Mère de Dieu dans le Temple, mais la Tradition Sainte dit que lorsqu'elle a eu trois ans, ses parents Joachim et Anne l'ont conduite au Temple et l'ont confiée au grand prêtre, le père de Saint Jean Baptiste, qui a reçu leur fille non seulement au Saint, mais aussi au Saint-des-Saints l'endroit le plus saint. Il était inspiré par Dieu et avait le sentiment qu'elle devrait accomplir une mission sainte pour le salut d'humanité. La Mère de Dieu a été emmenée à la Maison de Dieu petite fille parce qu'elle deviendra le Temple Sanctifié et le Paradis Spirituel par l'Incarnation du Fils de Dieu Éternel, d'elle et de l'Esprit Saint. C'est pourquoi dans la Liturgie Divine de Saint Basile le Grand elle est nommée: "Temple Sanctifié et Jardin Spirituel" (Hirmos à la Mère de Dieu).

L'Entrée au Temple de la Mère De Dieu
Chapitre VII. du Protévangile de Jacques
Quand Marie eut deux ans, Joachim dit à Anne, son épouse : « Conduisons la au temple de Dieu, afin d'accomplir le voeu que nous avons formé et de crainte que Dieu ne se courrouce contre nous et qu'il ne nous ôte cette enfant » Et Anne dit: « Attendons la troisième année, de crainte qu'elle ne redemande son père et sa mère» » Et Joachim dit : « Attendons. » El l'enfant atteignit l'âge de trois ans et Joachim dit : « Appelez les vierges sans tache des Hébreux et qu'elles prennent des lampes et qu'elles les allument» et que l'enfant ne se retourne pas en arrière et que son esprit ne s'éloigne pas de la maison de Dieu. » Et les vierges agirent ainsi et elles entrèrent dans le temple. Et le prince des prêtres reçut l'enfant et il l'embrassa et il dit : « Marie, le Seigneur a donné de la grandeur à ton nom dans toutes les générations, et, à la fin des jours, le Seigneur manifestera en toi le prix de la rédemption des fils d'Israël. » Et il la plaça sur le troisième degré de l'autel, et le Seigneur Dieu répandit sa grâce sur elle et elle tressaillit de joie en dansant avec ses pieds et toute la maison d'Israël la chérit. .. Traduit par Gustave Brumet .
En entier sur le site de P. Remacle: Protévangile de Jacques


Une préparation à la nativité de notre Seigneur

Nativité
Nativité de notre Seigneur
Spiritualité Orthodoxe ©

De cette manière, nous voyons que tout grand événement, toute r@ncontre spéciale avec Dieu pendant un événement festif a besoin d'une préparation spéciale, intégrant la purification de l'esprit, de la parole, de l'âme et du corps, aussi bien qu'une amplification du désir de r@ncontrer Dieu: de faire de notre âme et de notre maison Sa chambre. C'est pourquoi, la fête d'aujourd'hui est un appel à tous les Chrétiens à se préparer à vénérer la fête quand Jésus-Christ, notre Sauveur, est devenu un être humain et s'est montré dans le monde, à savoir la fête de la Nativité du Seigneur ou Fêtes de Noël.

Autrement dit, la "Présentation de la Mère de Dieu au Temple" représente le fort désir que nous avons d'écouter la parole de Dieu-le-Verbe des Saintes Écritures et de lire les écritures des saints de Dieu, porteurs de l'Esprit Saint; et même plus, confesser nos péchés et partager la Sainte communion plus souvent afin d'être spirituellement préparé pour faire plus de bonnes actions, des actes particulièrement charitables, sans chercher à être honoré par les gens mais selon un amour humble et charitable comme l'est l'amour de Dieu, en accord avec l'incitation de Jésus Christ, notre Seigneur, qui dit d'être charitable comme votre Père dans le Ciel l'est. Ainsi, c'est le temps où nous essayons de transformer notre vie en temple, de changer la caverne de notre âme souvent refroidie et obscurcie à cause du péché, en un temple saint, un lieu saint de la présence et de l'oeuvre du Christ dans notre vie.

Pendant cette période, l'Église nous encourage, par la fête de la Présentation de la Mère de Dieu au Temple, à être charitable et à répandre le don de Dieu montré en Jésus Christ, à répondre avec de nouveaux dons et ainsi nous nous sentirons comme Saint Maxime le Confesseur dit: "que l'âme de chaque Chrétien doit être tout autant une mère et une vierge; une vierge par la pureté et la fidélité à Dieu gardant la foi juste; et mère en produisant des vertus. La bonne âme pure, purifiée par la confession et éclairé par la Sainte communion, produit des vertus et des bonnes actions. Ainsi nous éprouvons dans notre vie la joie de la Mère de Dieu, étant à la fois vierge et mère, fidèle et obéissant à Dieu dans la modestie et donnant naissance au Christ en le montrant au monde.

Puisse Dieu nous aider à comprendre que la Mère de Dieu est une icône vivante de l'Église non seulement pour des femmes, mais aussi pour des hommes parce que l'âme de chaque Chrétien qui se déifie par le jeûne, la prière et la pitié ressemble à l'âme et à la vie de la Mère de Dieu.

C'est pourquoi en fin de l'Évangile d'aujourd'hui le Sauveur dit: " Béni sont ceux qui écoutent le mot de Dieu et l'accomplissent dans leurs vies ", nous encourageant à la vie pure dans les bonnes actions selon le saint Évangile, pour la gloire de la Très Sainte Trinité et notre salut.

Luc 11:27-28
27 Tandis qu'il parlait ainsi, une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit : Heureux le ventre qui t'a porté et les seins qui t'ont allaité !
28 Mais il répondit : Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu et qui l'observent !

Par le Primat de l'Église Orthodoxe roumaine, le Patriarche Daniel, 21 novembre 2012. © Traduit de l'anglais au français par Spiritualité Orthodoxe.©

Luc 10:38-42
38 Pendant qu'ils étaient en route, il entra dans un village, et une femme nommée Marthe le reçut.
39 Sa soeur, appelée Marie, s'était assise aux pieds du Seigneur et écoutait sa parole.
40 Marthe, qui s'affairait à beaucoup de tâches, survint et dit : Seigneur, tu ne te soucies pas de ce que ma soeur me laisse faire le travail toute seule ? Dis-lui donc de m'aider.
41 Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses.
42 Une seule est nécessaire. Marie a choisi la bonne part : elle ne lui sera pas retirée.

Luc 1:39-56.
39 En ces jours-là, Marie partit en hâte vers la région montagneuse et se rendit dans une ville de Juda.
40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth.
41 Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit dans son ventre. Elisabeth fut remplie d'Esprit saint
42 et cria : Bénie sois-tu entre les femmes, et béni soit le fruit de ton ventre!
43 Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne me voir?
44 Car dès que ta salutation a retenti à mes oreilles, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon ventre.
45 Heureuse celle qui a cru, car ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s'accomplira!
46 Et Marie dit:
Je magnifie le Seigneur,
47 je suis transportée d'allégresse en Dieu, mon Sauveur,
48 parce qu'il a porté les regards sur l'abaissement de son esclave.
Désormais, en effet, chaque génération me dira heureuse,
49 parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses.
Son nom est sacré,
50 et sa compassion s'étend de génération en génération
sur ceux qui le craignent.
51 Il a déployé le pouvoir de son bras;
il a dispersé ceux qui avaient des pensées orgueilleuses,
52 il a fait descendre les puissants de leurs trônes,
élevé les humbles,
53 rassasié de biens les affamés,
renvoyé les riches les mains vides.
54 Il a secouru Israël, son serviteur,
et il s'est souvenu de sa compassion
55- comme il l'avait dit à nos pères -
envers Abraham et sa descendance, pour toujours.
56 Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle.



site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales