Spiritualité Orthodoxe

et la Jérusalem d'en Haut


LES TEXTES DES SOURCES DU DROIT CANONIQUE
Aller à la page

Sur le même thème:
DROIT CANONIQUE DU BAPTEME
Aller à la page


Introduction au droit canonique de l'Église orthodoxe - Les principes fondamentaux: catholicité, autonomie et économie.

La Tradition canonique de l'Église orthodoxe

Introduction au droit canonique de l'Église orthodoxe
Les principes fondamentaux: catholicité, autonomie et économie.

Article inspiré des cours donnés par Père Dr Patriciu Vlaicu
Reprise textuelle pour une grande partie de cet article

"Le Verbe de Dieu est la source de toute autorité - L'ancien et le nouveau testament sont les premières sources du droit canonique"

Cathedrale des Saints Archanges
Iconostase de la Cathédrale métropolitaine des Saints-Archanges

Notions générales

Le Christ n'a pas demandé que des lois soient formulées, néanmoins le besoin d'équilibre entre la foi et l'action a conduit l'Église à fixer des règles et des normes pour réguler la vie ecclésiale permettant d'assurer ainsi l'ordre du cheminement pour le Royaume de Dieu. Les fondements de la vie de l'Église sont donc l'Écriture Sainte: l'Ancien Testament et surtout le Nouveau Testament. Cette vie ecclésiale s'est organisée d'abord autour des Apôtres et enfin autour de leurs successeurs.
C'est à partir de l'Église locale que la tradition canonique s'est développée, son rôle est de nourrir l'Église des expériences ecclésiales conformes à la doctrine chrétienne. La tradition canonique est donc la présence des expériences ecclésiales validées au cours du temps et accueillies par L'Église à son plus haut niveau. Notons à ce sujet que ce n'est pas la décision unanime des évêques qui est créatrice de tradition canonique mais le consensus unanime de l'Église.

Canon de Photios Le canon de Photios, compilation des canons codifiés de l'Église, reçus et confirmés par les saints pères, fut introduit sous la forme matérielle d'un livre au Xème siècle, il constitue le code officiel de l'Église orthodoxe. Font aussi partie de la Tradition canonique tous les éléments qui s'ajoutent à ce corpus en étant reçus par le consensus unanime de l'Église. On y distingue:

* Pdf du canon de Photios
à télécharger ou à lire en ligne grec et latin


Les enseignements du COERDS

Les cours du COERDS "Etudes canoniques et juridiques et relation entre l'Église et l'Etat" ont traité jusqu'à ce jour (mai 2012):



Introduction aux principes fondamentaux de l'Église Orthodoxe:
Catholicité, Autonomie et Economie

Cathedrale des Saints Archanges
Cathédrale métropolitaine
des Saints-Archanges

L'Église orthodoxe a reçu de la tradition canonique des éléments quelle considère comme des principes fondamentaux pour sa vie ecclésiale et pour son organisation et qui sont à la source d'autres principes canoniques.

La Catholicité
Le mot grec "katolon" se réfère à la plénitude.
Dans les pays d'origine slave c'est le mot sobornocité (issu du slavon sobornost) qui était utilisé en équivalence de Catholicité, mais nous gardons ce dernier terme car il est plus clair. Il exprime le fait que l'Église se manifeste de manière plénière et non pas partielle.
L'Église "Une Sainte Catholique et Apostolique" est présente là où nous communions avec le Christ dans notre foi trinitaire mais aussi par les sacrements qu'elle nous appelle à partager, ce qui veut dire que l'Église qui se manifeste localement est plénière. Elle est la manifestation du corps du Christ dans un lieu et dans un temps qui tout en étant plénière est liée à l'Église toute entière. C'est pour cela qu'il y a un lien entre la notion de Catholicité et celle d'oeucuminicité de l'Église. (Notons que les théologiens occidentaux ont quelques fois donné, à partir de saint Augustin, le sens d'universalité au mot catholicité.)
Saint Ignace d'Antioche (d'origine syrienne né vers 35, mort probablement en 107), utilise le terme katolon pour "la communauté qui vit la communion eucharistique dans un lieu". Il a donc lié la notion de catholicité à celle de l'eucharistie de la communion avec le Christ. La conscience que "là où nous communions avec le Christ se manifeste l'Église toute entière", s'est développée par la suite. Toutefois le mystère de l'Église ne se manifeste pas seulement par la communion eucharistique, il n'est pas épuisé par elle.
Quand nous participons à la vie de l'Église locale nous participons à la vie de l'Église toute entière. C'est pour cela que dans l'orthodoxie il y a un rapport entre l'Église locale et l'Église dans l'Oecuménicité - dans le Monde - ce rapport n'étant pas un rapport de subordination. En effet, l'Église locale n'est pas subordonnées à une Église universelle qui serait représentée quelque part par les dirigeants de toutes les Églises autocéphales. Elle est l'Église toute entière qui se manifeste en communion avec les autres Églises. On ne parle pas d'une réalité qui fédéralise mais d'une communion plénière. De la bonne compréhension de ce principe fondamental découle un grand nombre d'autres principes canoniques.

L'Autonomie
Nous parlerons du principe d'autonomie et de subsidiarité, car ces deux notions sont liées et que le principe de subsidiarité est mal compris.
Une Église qui a tous les éléments nécessaires pour être "Une Sainte Catholique et Apostolique et qui se manifeste localement bénéficie d'une maturité ecclésiale plénière, elle est donc capable de gérer sa vie dans tous ses aspects d'une manière autonome et l'évêque qui est à sa tête a la pleine responsabilité de cette Église, toutefois cela ne signifie pas qu'elle est indépendante. C'est un aspect important: l'Église est capable de s'organiser d'une manière autonome mais en même temps elle doit avoir la conscience que cette autonomie doit être vécue en lien avec toutes les autres Églises. En d'autres termes, on ne peut parler d'une Église Orthodoxe ou pleinement responsable autrement que dans une autonomie limitée par la conscience que cette Église locale est une manifestation de l'Église toute entière. Cette dernière en accord avec les limites de la subsidiarité est capable d'agir pour qu'une Église locale garde l'équilibre et que les excès qui peuvent s'y manifester ne se perpétuent pas.
L'Église locale se manifeste donc avec une pleine responsabilité au niveau local et en même temps elle est intégrée dans un système de co-responsabilité avec toutes les Églises locales.
Ce principe se manifeste au niveau de la synodalité, du grec "synodos" (dont l'interprétation peut être "ensemble sur le même chemin") dans le principe de co-responsabilité synodale. Il en découle aussi d'autres principes canoniques.

L'Économie
Dans l'Église il y a malheureusement souvent une mauvaise interprétation de ce principe et nous avons l'impression que vire l'Économie dans l'Église veut dire vivre la vie ecclésiale de manière relative: 'Tout est possible". Non. Économie en grec veut dire: "bonne gestion de sa maison". Le principe de l'économie dit que dans l'Église toute action, toute organisation, toute réalité, toute expérience ecclésiale doit être un moyen de salut.
Tout ce que nous faisons dans l'Église doit aider au salut du peuple, des fidèles, de ceux qui constituent l'Église.
Donc toute action qui se manifeste dans l'Église doit être organisée, développée, manifestée dans la conscience que l'Église est capable d'agir dans une pleine communion.

PDF
Sur ces thèmes lire aussi le document présenté par la Représentation auprès des Institutions européennes: Liberté et responsabilité dans l'Eglise, par le Patriarche Daniel de l'Eglise Orthodoxe Roumaine

Versets au sujet de L'Église dans le Nouveau testament

Traduction provenant de La Nouvelle Bible Segond.

Jésus demanda à ses disciples: " qui suis-je ? Simon Pierre répondit : Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus lui dit : Heureux es-tu, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux ! Moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je construirai mon Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. Mat 16:15-20

"Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des exilés ; mais vous êtes concitoyens des saints, membres de la maison de Dieu. Vous avez été construits sur les fondations constituées par les apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre de l'angle. C'est en lui que toute construction bien coordonnée s'élève pour être, dans le Seigneur, un sanctuaire saint. C'est en lui que, vous aussi, vous êtes construits ensemble pour être une habitation de Dieu, dans l'Esprit. " Eph 2:19-22.

"Hagar, c'est le mont Sinaï en Arabie - et elle correspond à la Jérusalem de maintenant, car elle est dans l'esclavage avec ses enfants. Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est notre mère. " Gal 4: 24-26


Retour en haut de page

site: http://www.spiritualite-orthodoxe.net

Mentions légales